L’hôtesse de l’air du mois… fait preuve de cœur

Il y a quelques jours, l’émouvante histoire d’un individu lambda a montré que derrière l’impitoyable mécanique des aéroports se cachent des hommes et des femmes prêts à aider leur prochain.

La journée est déjà bien avancée quand Kerry Drake, un agent du gouvernement fédéral de San Francisco, apprend que sa mère est au plus mal et qu’il faut qu’il se rende au plus vite à son chevet pour lui dire adieu.

Son but : rejoindre Lubbock, Texas en faisant une correspondance à Houston. Il sait que son trajet est risqué car il ne disposera que de 40 minutes pour faire son changement et son second vol est le dernier de la journée à destination de Lubbock.

A San Francisco, son premier avion est retardé. Désespéré, Kerry se confie aux membres de l’équipage qui tentent de le réconforter et l’un d’eux transmet l’information au pilote. Mais lorsque l’avion de Kerry atterri à Houston, il ne sait pas que les portes d’embarquement du vol à destination sont déjà fermées…

«Alors que je courrais vers la porte d’embarquement, l’agent m’a vu arriver et a crié “Monsieur Drake? Nous vous attendions.” C’est là que j’ai compris qu’ils avaient tous conspiré pour m’aider. Elle m’a indiqué le chemin jusqu’à l’avion sans même regarder mon billet.»

Le premier pilote avait en effet à son tour contacté la tour de contrôle qui a, elle, relayé l’information au pilote du second vol. Les bagages de l’homme ont été transférés en urgence et il a pu embarquer en toute dernière minute. Kerry pourra ainsi rejoindre sa famille et être présent aux côtés de sa maman jusqu’à la fin.

Dans un courrier, il a remercié tous les membres de United Airlines.

«Si j’avais raté mon vol pour Lubbock, je n’aurais pas pu dire adieu à ma mère. Lorsqu’elle est morte, j’ai réalisé que je séchais mes larmes avec une serviette de la compagnie.»


À lire aussi :

Laisser une réponse