Archive pour le mot-clef ‘fait divers’

L’hôtesse de l’air du mois… fait preuve de cœur

Vendredi 8 mars 2013

Il y a quelques jours, l’émouvante histoire d’un individu lambda a montré que derrière l’impitoyable mécanique des aéroports se cachent des hommes et des femmes prêts à aider leur prochain.

La journée est déjà bien avancée quand Kerry Drake, un agent du gouvernement fédéral de San Francisco, apprend que sa mère est au plus mal et qu’il faut qu’il se rende au plus vite à son chevet pour lui dire adieu.

Son but : rejoindre Lubbock, Texas en faisant une correspondance à Houston. Il sait que son trajet est risqué car il ne disposera que de 40 minutes pour faire son changement et son second vol est le dernier de la journée à destination de Lubbock.

Lire le reste de cet article »

Allo maman, j’ai pris l’avion !

Lundi 11 février 2013

Allo maman, j’ai pris l’avion ! Impossible de prendre l’avion sans présenter au moins trois fois son billet d’avion et ses papiers d’identité ?

Voici un petit fait divers qui révèle les failles qu’il peut y avoir aux contrôles dans les aéroports : la semaine dernière, Nayel, un jeune belge de 12 ans a réussi à embarquer dans un avion à destination de Malaga sans carte d’embarquement et sans papiers !

Traumatisé par une embrouille avec ses professeurs, le jeune homme au sortir des cours décide de se rendre à l’aéroport de Bruxelles plutôt que de rentrer chez lui affronter ses parents.

Lire le reste de cet article »

Y-a-t-il un serpent dans l’avion ?

Jeudi 10 janvier 2013

En vol direction l’Australie, les passagers d’un vol Qantas Jet ont eu la surprise de découvrir ving minutes après le décollage un python de 4 mètres de long enroulé à la base de l’aile.
Visible depuis certains hublots, l’animal a résisté à une altitude de 30 000 pieds (9 km) et une température de – 12°. Il était en effet vivant à l’arrivée à l’aéroport de Moresby.

Un fait divers étonnant à découvrir en vidéo :

L’année dernière en novembre, c’est un scorpion qui a semé la panique à bord d’un vol Iberia entre le Costa Rica et l’Espagne. La bestiole avait, elle, choisi de voyager confortablement à l’intérieur de la cabine et avait piqué une passagère suisse au bras droit. Si cette dernière a survécu, le scorpion, a été gazé faute d’avoir pu être retrouvé.