Tourisme alternatif : Sur les pas des SDF

Tourisme alternatif : Sur les pas des SDFAprès les Greeters, une nouvelle génération de guides commence à émerger dans les capitales européennes, vous les croisez tous les jours, vous ne leur parlez pas forcément… Pourtant ils ont surement plein de choses à vous raconter !

Si vous prenez régulièrement le métro parisien, vous connaissez peut être cette petite dame qui depuis des années vend avec le même entrain un fascicule dévoilant l’origine des noms des rues de la capitale ainsi que le guide des meilleures tables de Paris.

À Londres et à Prague, deux organismes ont poussé le concept un peu plus loin et vous proposent de découvrir ces deux villes, guidés par une personne dans le besoin qui en connaît rues et ruelles mieux que personne, puisqu’elle y vit au jour le jour.

Cela peut paraître surprenant mais c’est pourtant l’occasion d’aborder une métropole d’un point de vue totalement différent (like a Hobo…) tout en faisant une bonne action puisqu’une partie conséquente du prix de la visite est reversée au guide, qui trouve par ce biais un moyen de subsistance tout en renouant un lien social.

Tout a démarré en Angleterre avec les Sock Mob, des randonnées informelles où les sans abris étaient conviés. Unseen Tour s’en est inspiré pour proposer des visites alternatives en leur compagnie.

Des rues environnantes de la Tamise au Mayfair des célébrités en passant par les marchés de Covent Garden, vous découvrirez un Londres nouveau saupoudré d’anecdotes de rues. 1h30 de visite pour à peine 9 € dont près de 80% revient au guide, difficile de trouver plus compétitif, plus original et plus solidaire. Les visites ont lieu le vendredi à 19h ou les samedis et dimanches à 15h. Vous trouverez tous les renseignements utiles sur le site officiel d’Unseen Tour.

Des étudiants praguois trouvant l’idée fantastique ont à leur tour monté une association basée sur le même concept pour briser les stéréotypes et offrir une expérience non-conventionnelle.
Une initiative à découvrir en vidéo :

En savoir plus sur le site officiel (en tchèque) ou via la page facebook (en anglais)


À lire aussi :

Laisser une réponse